samedi 11 octobre 2008

La plouf économie

Le titre de ce billet pourrait vous faire croire que je viens de trouver une expression bien sentie , pour qualifier le système dont on subit la crise aujourd'hui. Hé bien non, pas d'ironie dans ce titre, pas de cynisme amer.
La plouf économie, c'est du sérieux et c'est peut être même une vraie solution à la crise du système financier.
Mais qu'est-ce donc que c'est alors ?
La plouf économie c'est "lancer ou lâcher un cailloux dans l'eau".
Il s'agit d'une performance artistique proposé par Jean-Philippe Moncorgé, un artiste lyonnais, en 2002. Il définit lui même la plouf économie comme la recherche d'un acte gratuit et poétique.
Depuis lors, des ploufeurs se retrouvent, le premier mercredi du mois de juin de chaque année, partout dans le monde pour ploufer ensemble. Bien entendu, les évènements ploufesques peuvent avoir lieu à plusieurs reprises dans l'année.
La plouf économie favorise la rencontre, l'imagination pour choisir son mode de plouf, le plaisir de partager ses émotions suite au plouf, c'est donc bon pour la santé et pour les relations sociales ! Et en plus, quand on ploufe, on retrouve les bonnes sensations, je n'ose dire les good vibrations, de notre enfance, quand on tripait pour des ricochets, ou que le seul intérêt d'aller se promener au bord d'un lac, était de pouvoir y jeter des cailloux, et bien sûr, le souvenir de nos comptines "plouf-plouf" dans la cours de récré ...
Par ailleurs, les statistiques réalisées par Jean-Philippe Moncorgé, montrent clairement que la plouf économie est une valeur sûre dans laquelle il faut investir, car c'est la seule qui demeure stable, en comparaison avec le Caca Rente, Dos Jaune et autre Naze Daq (cf. site : concept, puis graphiques).
Et oui, car si le caillou fait des ronds dans l'eau en y tombant, ces ondes se propagent certes, mais demeurent inoffensives et sans conséquences sur la faune et la flore subaquatique locale. Rien à voir donc avec les répercussions mondiales dramatiques des ondes de choc des faillites bancaires américaines...
Une économie sans danger pour l'homme et la planète, dont la pratique est accessible à tous, et mieux qui procure du plaisir et du rire, mais qu'est-ce qu'on attend ?
Vive la plouf économie !

2 commentaires:

  1. J'ai bien ri! Mais moi, c'est hier soir que j'ai ploufé dans la piscine, et je peux te dire que j'ai rentabilisé le prix de mon entrée en étant hyper productive à la brasse. Je pense que ma performance peut encore s'améliorer ceci dit...

    RépondreSupprimer